J26 (4) : Coton pourpre

Comment expliquer ce qu’on ressent dans ces moments-là ?J’avais l’esprit comme dans du coton et au milieu de cette illusion de douceur, une aiguille ensanglantée souillait le blanc immaculé qui l’entourait. Les gouttes se répandaient sur la matière blanche telles des taches en forme de lettres : « V », « I », et « H »… Mon premier réflexe fut de retirer […]

Lire la suite

J26 (3) : Strike

 Après m’être relevée non sans difficulté, je finis par quitter le bureau de Madame Jean. Un double trouble n’augurait rien de bien enthousiasmant pour le reste de cette journée : ↬Tout d’abord, il semblait qu’il n’y avait pas vraiment d’alternative à mon passage forcé en équipe de nuit. Ma nouvelle cadre, après m’avoir observée reprendre place […]

Lire la suite

J-26 : le cygne et la cane

Je venais de franchir un cap. De passer une étape importante dans l’épopée du deuil de ma vie d’avant.Le presque décès de  madame Dupuis et surtout sa complète guérison eurent  l’effet d’un électrochoc sur moi. Un défibrillateur qu’on aurait placé de chaque côté de ma boite crânienne pour me faire réagir.L’électricité envoyée  étant telle des influx d’amour.L’amour de […]

Lire la suite

J35 (2) : Croissant de lune

Chance : nom féminin ;  faveur du sort, issue heureuse de quelque chose, situation favorable de quelqu’un. Je ne sais pas si on peut considérer ça comme de la chance, mais Madame Jean était absente ce jour-là. Coup de bol supplémentaire : aucun témoin de la gifle monumentale que je venais d’assener à Christèle.Cette notion de bonne fortune avait disparu […]

Lire la suite

J21 (ép4) : Éblouie

Encore une fois le silence  laissait place au flot agité de pensées négatives qui venaient s’écraser sur les parois de ma boite crânienne comme des vagues tempétueuses échouant sur des rochers. -Sarah, il faut vraiment qu’on parle de samedi soir…Morgan appuya sur le  « vraiment » comme si je n’avais pas compris que c’était important pour lui. […]

Lire la suite

J21, épisode 2 : Bee Gees

Nous n’entendions plus rien que le silence. L’incroyable mutisme imposé par l’arrêt d’une machine où chaque élément est à sa place et remplit sa fonction avec minutie et acharnement.C’est comme la mécanique d’une horloge. Si une des roues est abîmée, c’est tout l’engrenage qui en pâtit et au bout d’un moment plus ou moins long, l’horloge […]

Lire la suite